• Écoute
  • Rapidité
  • Proximité
  • Accessibilité

Coordonnées

Cabinet de Douai
44 place Charles de Pollinchove
59500 DOUAI

Tél : 03 27 94 59 19
Port : 06 31 55 36 36
Fax : 09 71 70 55 30

Cabinet d’Annoeullin
14 bis rue Pierre Ogée
59112 ANNOEULLIN

Tél : 03 20 86 84 40

mail : maitre.vachon@orange.fr

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment l'annoncer à ses enfants ?

Comment l'annoncer à ses enfants ?

Le 18 octobre 2012
mettre des mots sur la situation

1- Mettre des mots sur la situation

Il est essentiel d'expliquer la situation à l'enfant, même petit, il comprend. Un enfant confronté à une situation douloureuse de conflits entre ses parents souffre moins si on lui explique simplement les choses. 

2- L'enfant souffre plus des disputes et des conflits entre ses parents que de la séparation en elle-même ; en effet, il est réceptif à ce climat qu'il ressent comme violent. L'enfant est réceptif au climat émotionnel dans lequel il vit, c'est pourquoi, il se doute souvent que cela ne va pas, même quand les parents ne lui ont rien dit. 

3- L'idéal est de pouvoir lui expliquer la situation ensemble, dans un moment de calme, cela suppose que les parents mettent de côté leur conflit, pour assumer leur rôle de parents responsables face à l'enfant. 

4- Que dire pour la séparation ? 
Dire par exemple : " Entre papa et moi, ce n'est plus comme avant, nous ne nous entendons plus comme mari et femme, c'est pourquoi, papa (ou maman) va aller vivre dans une autre maison, qui sera aussi ta maison. Lui expliquer tout ce que cela implique concrètement, dans sa vie quotidienne. 

5- Déculpabiliser l'enfant est impératif : en effet, l'enfant se croit souvent responsable de la mésentente de ses parents, il faut lui dire qu'il n'y est pour rien, que ce n'est pas à cause de lui, car il peut croire par exemple, qu'il n'a pas été assez gentil ou pas assez sage. 

6- Rassurer l'enfant sur l'amour que ses deux parents, lui portent est capital : en effet, il peut croire que si ses parents cessent de s'aimer, alors il peut arriver un jour, que ses parents cessent de l'aimer lui. Redites-lui que vous l'aimez et qu'il sera toujours l'enfant de papa et de maman, qu'il aura toujours cette place dans le coeur de ses deux parents. 

7- Laissez-le exprimer sa souffrance, son désarroi, sa colère, son dépit et ses émotions d'enfant. Souvent, ces émotions ne viennent pas tout de suite, c'est pourquoi il faut lui dire qu'il peut venir vous en parler quand il veut et que vous restez disponible pour ses questions, que ce n'est ni tabou, ni honteux et que cela arrive aussi dans d'autres familles. 

8- Désillusionner l'enfant sur la réconciliation dont il rêve : tout enfant de parents divorcés croit qu'il arrivera à réconcilier ses parents. Dites-lui bien que cette décision ne concerne que les adultes et que, quoiqu'il fasse, ses parents ne se remettront pas ensemble. 

9- Laissez-lui sa place d'enfant : votre enfant ne doit être en aucun cas le confident des parents ; on peut lui expliquer les choses mais sans rentrer dans les détails de l'intimité du couple. Gardez-vous donc de lui exposer vos griefs contre votre ex. . 

10- Pour préserver l'équilibre émotionnel de votre enfant, sachez qu'il ne doit en aucun cas servir de messager entre ses deux parents, ni de bouc émissaire en cas de conflit, et que le chantage affectif concernant les droits de garde est très destructeur pour lui. 

c
 

Texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente