• Écoute
  • Rapidité
  • Proximité
  • Accessibilité

Coordonnées

Cabinet de Douai
44 place Charles de Pollinchove
59500 DOUAI

Tél : 03 27 94 59 19
Port : 06 31 55 36 36
Fax : 09 71 70 55 30

Cabinet d’Annoeullin
14 bis rue Pierre Ogée
59112 ANNOEULLIN

Tél : 03 20 86 84 40

mail : maitre.vachon@orange.fr

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Garde alternée et exercice du DVH en épidémie de coronavirus

Garde alternée et exercice du DVH en épidémie de coronavirus

Le 19 mars 2020
Garde alternée et exercice du DVH en épidémie de coronavirus
De très nombreux parents séparés ou divorcés s'interrogent sur la mise en place du transfert des enfants pendant cette période de confinement imposée par l'épidémie de Coronavirus.

Que les enfants soient en résidence alternée ou que l'un des parents bénéficie d'un droit de visite et d'hébergement (DVH). il est nécessaire que les parents soient responsables face à cette situation exceptionnelle et ne fassent pas de surenchère négative dans leurs relations souvent déjà dégradées.

"Dès lors que le Président de la République a bien indiqué qu'il y avait un maintien de la famille dite "nucléaire", c’est-à-dire limitée aux parents et aux enfants, il y a parfaitement la possibilité de circuler pour maintenir l'alternance ou les droits de visite et d'hébergement en étant muni de la décision de justice ou de la convention extrajudiciaire fixant les modalités de remise des enfants, ou d'une attestation de son avocat si des accords ont pu être trouvés mais non encore homologués par le juge. Il conviendra également très certainement de la compléter avec les formulaires de déclaration sur l'honneur qui sont mis en ligne par le ministère de l'intérieur."

Télécharger l'attestation de déplacement dérogatoire qui peut aussi être rédigée sur papier libre.

Bien sûr, les "passages de bras" doivent se faire en prenant soin d'adopter toutes les précautions afin de ne pas transmettre le virus. Et lorsque les deux parents sont éloignés géographiquement, Il faut en appeler à l'intelligence des parents. Certains raisonnent uniquement en termes de "droit à", en l'occurrence, il faudra qu'ils dépassent le cadre habituel inscrit dans le jugement de divorce pour s'adapter à la situation, même si cela peut être très difficile.

Face à une situation inédite et grave, la responsabilité des parents s'impose. Mettez si possible, au moins momentanément, vos querelles d'ex-conjoints sous le tapis, et faites tout pour que les enfants gardent le contact avec l'autre parent, "guidés par le souci de préserver le bien-être et la santé physique et psychique des enfants".En cas de situations trop conflictuelles ou particulièrement spécifiques, n'hésitez pas à contacter votre avocat pour vous conseiller.

c
 

Texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente texte en attente